Exemple serious game ma cyber auto entreprise

Changez votre manière d’enseigner, de former et d’évaluer avec le Serious Game !

| 0 Commentaires

Nous nous sommes rendus à Lyon les 21 et 22 novembre dernier pour le salon serious game expo. Ce fut l’occasion de prendre la température de ce marché qui s’annonce prometteur pour les années à venir.

Depuis 1972 et la création du pionnier « Pong », le jeu vidéo a bien évolué !

Depuis peu, on découvre son potentiel incroyable en termes de Marketing, de Communication et d’Education / Formation.
Même si l’Advergame (Jeu Vidéo Publicitaire) existe depuis 1983 et la sortie de « Pepsi Invaders », le Serious Game est plus récent (années 2000).

Dès le départ, le Serious Game a été envisagé pour un grand nombre de projets et d’utilisations différentes : logiciel de prévention, d’éducation ou encore de formation professionnelle.

Les possibilités sont très larges et loin d’être toutes explorées !

Pourquoi recourir au Serious Game ? Pour quelles problématiques ?

Ce procédé innovant permet de « Gamifier » un grand panel de projets en les rendant plus ludiques et immersifs. L’idée, c’est de permettre de faire des erreurs dans le virtuel pour ne pas les reproduire dans le réel.

  • Formation professionnelle : acquisition / mise à jour de compétences et de connaissances
  • Education : apprentissage bien plus facile et mémorisé lorsqu’il est interactif, sous forme de jeu
  • Sensibilisation
  • Prévention : plus impactant et efficace, sur des risques et dangers professionnels ou quotidiens
  • Evaluation de compétences : examen, candidature ou analyse diagnostiques de compétence
  • Simulation : ressentir une sensation / atmosphère particulière avant de vivre l’expérience réelle
  • Com. interne / corporate : communiquer à ses employés de manière ludique et interactive
  • Des possibilités d’exploitation quasi-illimitées pour le Serious Game, étant donné son caractère émergeant et innovant.

Tout, ou presque, est envisageable !

Qui sont les commanditaires d’un Serious Game ?

Beaucoup d’entreprises connues font aujourd’hui confiance au Serious Game.

A ce jour, il s’agit principalement de grands groupes (tel que Suez ou Renault) ou de moyennes entreprises. Peu de petites entreprises se sont laissées tenter par l’aventure (question de coût…).

On y retrouve également des organisations publiques (écoles, ministères) et des institutions (Croix rouge par exemple).

Souvent, ce sont les DRH ou les Responsables Formation qui font la démarche de s’intéresser au Serious Game pour répondre à une problématique interne à l’entreprise.

Quelques exemples de SG (retour sur le Serious Game Expo Lyon 2011)

  • Suez – Suez Ambassador
    Intégration des nouveaux collaborateurs.
    Objectif : Apprendre à connaitre l’entreprise et tous les métiers qui la composent.
    Jouable en réseau interne, sur internet, et disponible en démo lors de Salon.
  • Renault Trucks – E-Eval
    Plusieurs mises en situation d’entretien et de relation client. Différents cas particuliers, notamment juridiques ou de négociation.
    But : évaluation de la force de vente, diagnostique des besoins en compétences commerciales. Objectif secondaire : créer les sessions de formations nécessaires et adaptées.
  • La Croix Rouge – The Red Cross Game
    But : Découverte des métiers et  compréhension des contraintes et enjeux des activités de La Croix Rouge.
    Destiné au grand public, jouable gratuitement sur Internet.
  • Multinationale pétrolière
    But : préformation aux risques sur plateforme pétrolière, en virtuel (full 3D) avant une formation sur le terrain. Uniquement jouable lors de séances de formations organisées par cette société.
  • Interfora-Ifaip (pôle dédié aux métiers de la chimie) – ChemNext
    Jeu sur Facebook, proposant des interactions avec autres joueurs.
    On joue un expert en chimie qui doit rendre une ville plus agréable et moins polluante.
    But : Découverte des métiers de la chimie, afin d’attirer de nouveaux étudiants.
  • Association d’Education aux Mathématiques – MathMan
    Sorte de Pacman avec des calculs mentaux à réaliser afin de finir les niveaux.
    But : Développement des capacités de calcul mental, plus performant qu’à travers un cours traditionnel.
    Jouable gratuitement sur Internet.

Qui produit les Serious Games ?

Développé par des entreprises de modélisation, des développeurs informatique, des game-designers, des développeurs 3D, … en coordination avec des scénaristes.

Pour développer un bon serious game, il faut respecter les règles de base du gaming :

  • un gameplay bien étudié (les règles et mécaniques du jeu)
  • de la motivation
  • un objectif interne
  • un peu de challenge
  • une courbe d’apprentissage adaptée

Qui sont les utilisateurs finaux ?

Un serious game peut s’adresser à un grand panel d’utilisateurs :

  • Employé nécessitant un diagnostic / une formation, Candidat en recrutement, Etudiant / élève
  • Ages : enfant, ado, adulte ou senior
  • Genre : Hommes et femmes (en France en 2010, 54% des gamers étaient des joueuses !)
  • La génération digitale (- 25 ans) est, et sera encore plus réceptive…

Au final, peut s’adresser à n’importe quel public, selon les cas

Quelques indications concrètes sur le Serious Game

Il peut être hébergé en local ou sur le web, côté user ou côté serveur. Parfois jouable sur browser (=navigateur internet). Tantôt en Flash, tantôt en logiciel autonome développé.

Un Serious Game est parfois un jeu Solo, Multiplayer, MMO (Massively Multiplayer Online) ou même MMORPG (Role Playing Game).

Un formateur ?
Selon les projets, on retrouve des Serious Game qui nécessitent la présence physique ou virtuelle d’un formateur humain. Certains proposent un formateur virtuel irréel (Intelligence Artificielle). D’autres laissent l’apprenant jouer seul, le jeu en lui-même étant le formateur.

Le SG étant en pleine phase de croissance et de développement intense,  chaque projet s’envisage différemment.

Prix d’un Serious Game

Un budget de multinationale nécessaire ?

Bien entendu, certains Serious Game sont commandés par de grands groupes à grands budgets, pour un jeu comportant des centaines de scénarios personnalisés, de possibilités, de personnages, des décors en full 3D, de la détection de mouvement, etc… Dans ce cas, un Serious Game peut coûter plusieurs centaines de milliers d’euros.

Mais d’autres Serious Game sont bien plus accessibles pour des budgets plus modestes. Certes, ils seront moins époustouflants, moins complexes, mais tout dépend de la problématique à laquelle vous voulez répondre. Un Serious Game plus abordable ne sera pas moins percutant et efficace qu’un blockbuster, tout dépend du projet.

De plus, si certains nécessitent un développement personnalisé et sur-mesure, d’autres peuvent correspondre à des attentes plus générales. Par exemple, un jeu sur la prévention des gestes de premiers secours pourra intéresser plusieurs entreprises ou écoles différentes. Les jeux sur-mesure seront évidement plus cher que les jeux dit « sur étagère ». 

A ce jour, comptez environ 25k€ pour un jeu d’1 heure pas très complexe et 200k€ pour un jeu plus long et plus évolué en termes de rendu.

Bien évidemment, au fur et à mesure des développements commandités par les grands comptes, les « moteurs » peuvent être réutilisés, ce qui a pour effet de faire baisser les coûts. Donc d’ici 3 à 5 ans, les SG seront beaucoup plus abordables et les petites structures pourront bénéficier de solutions de plus en plus performantes.

Quel type de jeu pour un Serious Game ?

Jeu de rôle, stratégie, builder, rapidité/reflex, quizz, réflexion/énigmes, mises en situations avec choix multiples, …
Tous les types de jeu peuvent être envisagés, cela dépend des compétences que vous souhaitez améliorer / évaluer et des méthodes d’apprentissage ou de prévention que vous voulez mettre en avant.
Ainsi, un jeu de stratégie développera les capacités de travail multitâches, alors qu’un jeu type « builder » améliorera les compétences en réflexion et gestion de l’espace et qu’un jeu de rôle pourra analyser et évaluer des réactions et des compétences par exemple.

Apports d’un Serious Game

Comment peuvent ils m’aider à résoudre ma problématique ?

Ayant déjà fait ses preuves dans les secteurs des RH, de la formation et de l’éducation, le Serious Game se développe désormais sur les domaines du Marketing, du Commerce, de la Santé ou de la Défense par exemple.

Qu’il soit utilisé pour la Formation ou l’Education, il a été vérifié que le Serious Game est nettement plus efficace qu’une méthode d’apprentissage classique, grâce à son fort penchant Ludique et Interactif.

Qu’importe l’âge, l’univers virtuel du Serious Game permet à l’apprenant de laisser s’exprimer sa créativité de manière débridée. De plus, sa capacité de mémorisation et d’apprentissage sont améliorées.

En quelques mots, qu’apporte le Serious Game :

  • Il offre un contexte sécuritaire / sécurisé à l’utilisateur
  • Le développement personnel, la mémorisation et l’apprentissage de l’apprenant sont accrus
  • La modélisation du réel permet de cultiver l’autonomie d’action, la libre expression
  • Utilisation désinhibée et débridée de la créativité. L’utilisateur se sait dans un monde virtuel, il laisse parler son imagination et son inventivité;

Conclusion (ouvertures possibilités futures) :

Le Serious Game étant émergeant et en pleine phase d’innovation, tous les projets ou presque sont envisageables !

Technologies croissantes
Le SG va accompagner les technologies modernes, c’est-à-dire plus de 3D, plus de social, de détection des mouvements ou plus d’interactivité par exemple.

Génération digitale
Il ne faut surtout pas oublier la nouvelle génération d’aujourd’hui baigne constamment dans le digital et formera la population de jeunes travailleurs de demain.
Miser sur le Serious Game, c’est parier sur l’avenir, qu’il s’agisse d’une problématique de formation, d’apprentissage, d’évaluation ou autre.

Si vous souhaitez une étude personnalisée, n’hésitez-pas à préciser votre besoin via le formulaire suivant.


Laisser un commentaire

Champs Requis *.

*